Le bridage de moto et ses réglementations

Le terme "bridage de moto" décrit une succession bien précise de règles que la loi applique pour contrôler la vitesse des divers engins en circulation. Le niveau de compétence du conducteur et la puissance de la moto jouent tous deux un rôle dans cette manipulation. En France, le permis A est nécessaire pour conduire une grosse moto. Par conséquent, les jeunes conducteurs titulaires du permis A2 ne doivent conduire que des machines d'une puissance maximale de 35 kW et d'un rapport puissance/poids inférieur à 0,2 kW/kg. Pour cela, une jeune moto doit être bridée. Par cet article, vous allez en savoir plus sur les différentes conditions concernant le bridage de moto.

Réglementations autour du bridage de moto

La France préfère suivre les normes européennes en matière de réglementation et de sécurité routière. Par conséquent, il semble que les exigences en matière de bridage évoluent au fil du temps. Depuis le 9 janvier 2013, les exigences pour obtenir des motos puissantes ont été modifiées. La réforme de janvier 2013 déblaie le terrain. L'accès à plus de puissance est désormais accessible par paliers toujours plus petits, ainsi :

A voir aussi : Comment débrider une Kawasaki ER6N ?

  • Un conducteur doit avoir 14 ans, être titulaire d'un BSR ou, à défaut, d'un permis AM, pour pouvoir conduire un véhicule dont la capacité maximale de carburant est de 50 cm³.
  • Avant 16 ans, il ne peut pas utiliser un modèle plus puissant puisqu'il est encore en apprentissage.
  • Avec le permis A1, vous pouvez posséder une moto d'une cylindrée maximale de 125 cm³ dès l'âge de 16 ans.
  • Après un minimum de 20 heures d'instruction, il faut passer une évaluation pratique (sur la route et dans la circulation).
  • Le permis A2 peut être obtenu à l'âge de 18 ans. Théoriquement, ce permis permet à son titulaire de conduire une moto ou un scooter d'une cylindrée de 400/600 cm³. En pratique, la puissance maximale de la moto est de 35 kW, soit 47,5 CV.
  • Les motocyclistes ne peuvent prétendre à l'acquisition du permis A, qui ne nécessite aucun bridage supplémentaire, qu'après deux ans de pratique et après avoir suivi une formation de 7 heures, à condition que leur moto ne dépasse pas 100 CV.

Bridage de moto

Qui s’occupe du bridage de moto ?

La procédure doit être effectuée par un professionnel pour que vous puissiez recevoir votre certificat de bridage. Vous pouvez vous rendre chez votre concessionnaire de quartier, qui entamera la procédure. Il pourra effectuer le changement technique pour convertir votre moto de MTT2 en MTT1 après avoir obtenu le document. Vous pouvez obtenir un prix et sélectionner le spécialiste qui correspond le mieux à votre budget pour se charger de l'exécution du bridage.

Cela peut vous intéresser : Combien faut-il prévoir pour établir son assurance scooter ?

Sachez qu'avant d'effectuer le bridage, vous ne devez apporter aucune modification antérieure au véhicule. Il existe des techniques de bridage mécanique et électrique. Sur les motos sans injection, il s'agit d'un serrage mécanique, alors que sur les automobiles un peu plus récentes, c'est le serrage électronique qui est utilisé. Les systèmes de serrage et le prix du kit varient en fonction du modèle et de la marque. Si vous le souhaitez, vous pouvez débrider votre moto après deux ans. Vous recevrez un certificat de débridage qui vous permettra d'enregistrer à nouveau votre moto et la procédure reste la même.

Comment modifier les caractéristiques de la moto sur la carte grise ?

En France, toutes les motos doivent être munies d'une carte grise. Par conséquent, vous devez mettre à jour la carte grise de votre moto à chaque fois que des modifications techniques sont apportées. Vous avez notamment la possibilité d'obtenir une nouvelle carte grise sans vous déplacer. Sur eplaque.fr, vous pouvez déposer une demande de nouvelle carte grise si les caractéristiques techniques de votre moto changent. Vous pouvez passer de MTT2 à MTT1 en quelques semaines en déposant votre demande d'immatriculation sur un site agréé par l'État.

La démarche est très simple. Par exemple, il n'est pas nécessaire de posséder un compte France Connect avec un identifiant et un mot de passe. Tout ce que vous devez faire sur une plateforme spécifique est de suivre les instructions. Ensuite, il vous sera demandé de fournir les documents justificatifs par voie électronique. Vous disposez d'un mois à partir du moment où se termine la bride de votre moto pour faire votre déclaration d'immatriculation. Si vous ne la remplissez pas dans les délais, vous risquez une sanction.